Les différents moyens d’investir dans l’immobilier

Agence Immobilière

Les différents moyens d’investir dans l’immobilier

L’immobilier est un secteur qui attire toujours les investisseurs puisqu’il reste un des investissements les plus stables et rentables à long terme.  De plus, le prix ne cesse d’augmenter. Il existe alors différents moyens d’investir dans l’immobilier, vous aurez le choix adapté à vos besoins.

Les grands types d’investissement

On distingue alors 3 grandes familles d’investissement immobilier :

  • L’immobilier de jouissance : pour les résidences principales ou secondaires
  • L’immobilier locatif : pour les logements en location nue ou meublée, neufs ou anciens
  • L’immobilier pierre-papier : pour les biens dont vous n’êtes pas gestionnaire (SCPI, Crowfunding, SIIC)

La résidence principale ou secondaire 

Bien évidemment, investir dans l’immobilier traditionnel oblige l’investisseur à être propriétaire du bien, du moins dans un certain temps. Ils passent alors par l’achat de leur résidence principale. Être propriétaire d’un bien est mieux qu’être locataire, sans parler des plus-values réalisables à la revente. Il faut alors bénéficier d’un dossier solide et d’un somme d’argent pouvant aller jusqu’à 50 000 euros pour acquérir un bien immobilier. L’investisseur peut faire recours à un prêt pour avoir la somme.

Investir dans l’immobilier locatif

Investir dans l’immobilier locatif veut dire être un bailleur avec des responsabilités envers les logements et les locataires. La loi impose également des devoirs. L’investisseur a alors le choix entre :

  • L’investissement locatif dans l’ancien

Il présente des avantages surtout s’il faut prévoir des travaux. Les impôts sur les revenus locatifs seront alors réduits. Dans ce cas, on pourrait parler de déficit foncier du fait que les dépenses engagées et charges de propriété sont supérieures aux loyers perçus.

  • L’investissement locatif dans le neuf

Plusieurs dispositifs dont mis en place pour permettre à l’investisseur de réduire les impôts sur le revenu quand il se lance dans ce mode d’investissement. Par exemple le dispositif loi Pinel permet d’investir dans des biens neufs et de bénéficier de la défiscalisation.

D’autres choix s’ouvrent également à l’investisseur sur les moyens d’investir dans l’immobilier locatif. Il peut investir dans la location nue ou meublée. Chacun possède un dispositif fiscal approprié. À l’intéressé de voir les caractéristiques qui l’intéressent le plus selon son projet.

L’investissement pierre-papier

C’est un type d’investissement qui regroupe plusieurs types d’investissement :

  • Les SCPI ou Sociétés civiles de placement immobilier

Dans ce cas d’investissement, l’investisseur ne sera pas propriétaire d’un bien direct, mais il détient des parts d’un ensemble de biens immobiliers gérés par une SCPI. La gestion sera donc assurée par la société et vous n’avez qu’à percevoir vos revenus en étant un propriétaire associé.

  • Le Crowdfunding immobilier

C’est un type d’investissement à financement participatif. C’est-à-dire que l’investisseur prête des actions et participe à la réalisation d’un projet immobilier. Il devient un créancier et signe un contrat pour obtenir la rémunération convenue. Il peut percevoir des intérêts annuels compris entre 8 à 10 % selon le projet. Il faut bien alors choisir une plateforme pour ne pas se faire arnaquer.

  • Les SIIC ou Sociétés d’investissement immobilier cotées

Il s’agit ici d’un investissement en bourse et à long terme. L’investisseur peut devenir actionnaire. En revanche, les SIIC doivent reverser au moins 95 % des loyers perçus et 70 M des plus-values réalisées aux actionnaires.  Donc, un actionnaire peut avoir un rendement généralement compris entre 5 à 10 %.