3 conseils pour éviter les arnaques lors de l’achat d’un logement

Agence Immobilière

3 conseils pour éviter les arnaques lors de l’achat d’un logement

Devenir propriétaire est un rêve qui
peut devenir réalité. Pour économiser, de nombreuses personnes pensent qu’il
vaut mieux zapper les intermédiaires comme les agences immobilières et voir
directement les annonces des particuliers sur internet. Voici quelques conseils
qui vous seront utiles dans ce cas pour éviter les énarques.

1.   
Éviter les prix trop élevés ou trop alléchants

Ces
dernières années les sites proposant des annonces de particulier à particulier
se multiplient. Ils gèrent des volumes de données considérables et publient
souvent des offres défiant toutes concurrences. Faites attention au scam ou à
l’arnaque et vérifier bien l’annonce. Dans certains cas, les annonces
proviennent de personnes mal intentionnées, qui habitent généralement à
l’étranger. Ces personnes sont souvent des professionnels de la fraude qui ont
pour but de vous induire à l’erreur en vous amenant à lui verser un acompte. Une
fois l’acompte versé, ils prétendent qu’ils ont un empêchement de dernière
minute et qu’ils sont dans l’incapacité de vous faire visiter la propriété
concernée par l’annonce. Par la suite des évènements, ils vous affirment que
pour réserver la propriété convoitée il leur faut un mandat cash. Sachez que
cette pratique est illicite et est sévèrement punie par la loi. Car la
transaction se fait toujours chez le notaire.

2.   
Éviter de payer la somme en intégralité

En théorie comme dans la pratique les
choses sont simples, on ne paie jamais rien en avance. Ce qui veut dire, pas
d’acompte ni d’arrhes pour réserver le bien convoité. Un principe que la
plupart des personnes ignorent quand elles sont dans le besoin. Car en réalité,
sur le marché très étroit de l’immobilier, le locataire et l’acheteur ne sont
pas en position de force et il a tendance à accepter les avances exigées par
les propriétaires mal honnêtes. Pour éviter les arnaques, il ne faut rien payer
avant d’avoir en main un exemplaire signé du bail. Il faut avant toute chose
exiger une visite des lieux pour avoir la certitude que la propriété mise en
vente existe bel et bien. Ensuite, on peut verser 30 ou 50 % d’acompte que le
propriétaire est en droit d’exiger.

3.   
Tout vérifier et collecter le maximum
d’information avant la visite

Avec l’avancée de la technologie, il
est maintenant possible de vérifier les informations via des moteurs de
recherches tels que Google Earth. Dès que vous voyez une offre qui vous
intéresse sur un site, ayez le réflexe de tout vérifier. Vérifiez chaque
information que le propriétaire a mise en ligne concernait le bien mis en
vente. Vérifier surtout que l’adresse est bien existante pour vous assurer que
la maison qui fait l’objet de l’annonce n’est pas fictive. Puis n’hésitez pas à
interroger le propriétaire sur son logement pour comparer les informations.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire